Collège Henri Matisse
27 rue Ernest Renan
92130 ISSY LES MOULINEAUX
Tel : 01 40 93 44 30
Venir au Collège
Site de l'académie de Versailles

Accueil > Archives > Archives 2009-2010 > Danse, Théâtre, Musique > Les 5èmes CHAM à la rencontre de la danse baroque à Chaillot

Impressions d’élèves

Les 5èmes CHAM à la rencontre de la danse baroque à Chaillot

jeudi 15 avril 2010 par Mme Lobet

➢ Jeudi 28 janvier, accompagnés par M Baquiast, Mme Lobet et Mme Jarrige, les 5e5 se sont rendues à Chaillot pour le assister au spectacle de danse SONGE. La chorégraphe baroque Brigitte Massin a défini son Å“uvre comme un rêve … son but étant de troubler le public. Béatrice a déclaré qu’elle voulait travailler sur l’image du corps, le reflet du ciel, le rêve ! Comment peut on réaliser un spectacle reflétant le rêve ? La question , Béatrice se l’est posée on en a conclu que la lenteur, la fumée, le ciel , les miroirs seraient des éléments mais comme elle a dit aussi, « je veux travailler sur le corps  », les mouvements, les costumes, la légèreté le reflète aussi.Est ce que c’est de la danse baroque ? on pourrait se le demander car beaucoup de gestes viennent de la technique contemporaine.

Au delà des intentions de la chorégraphe, voici les impressions des élèves.

Songe

➢ C’était original et m’a permis de comprendre que la danse baroque est surtout grâce et tempo, l’art de vivre et ressentir la pulsation , c’est fascinant. (Clara)

➢ Tout ce que faisaient les danseurs était très beau (Sacha)

➢ Des mouvements donnaient l’impression de voir des acrobates. (Sacha)

➢ En robes ils sont plus majestueux qu’en justaucorps violet (Aubérie)

➢ Je n’ai pas réussi à rentrer dans le rêve que Béatrice voulait nous offrir et j’ai été déçue des costumes, mais j’ai quand même découvert un nouveau style de danse. (Annaëlle)

➢ J’ai été surprise par la lenteur des pas. J’ai prouvé ce passage long, ennuyeux mais intéressant. L’atelier baroque que nous avons eu au collège quelques jours après le spectacle m’a beaucoup plu. (Charlotte)

➢ C’était étrange de voir une majorité d’hommes dans un spectacle de danse et qui portaient comme les femmes un justaucorps rose et une robe. J’ai été surprise de les voir pieds nus car j’avais toujours vu les danseuses en chaussons. J’ai n’ai pas eu l’impression de voir un spectacle de danse mais 9 personnes sur scène qui improvisaient et qui répétaient les séquences de nombreuses fois. (Daphné)

➢ L’atelier baroque que nous avons eu au collège quelques jours après le spectacle m’a beaucoup plu. (Charlotte)

➢ Je ne suis pas ressortie de ce spectacle convaincue, mais je songe à retourner le voir ! (Sandra)

➢ IL manquait une histoire ! (Pauline)

➢ J’ai bien aimé les décors des miroirs qui étaient déplacés tout au long du spectacle offrant une vision différente à chaque spectateur, l’ovale peint au sol comme un reflet du ciel. ( Diane)

➢ Le jeu des miroirs donnaient l’impression qu’il y avait beaucoup plus de danseurs. (Lisa)

➢ Nous avions l’impression de flotter dans les nuages
Dans plusieurs scènes les danseurs dansaient « chacun pour soi  » ce qui était très intéressant. (Catherine)

➢ Les miroirs reflétaient le ciel donnant l’impression que les danseurs volaient (Marie)

➢ En un mot,nous étions dans le ciel , dans un songe. Les danseurs ou plutôt les anges sautaient et semblaient à certains moments être amoureux. (Jean)

➢ La danseuse allongée sur le sol entourée de miroirs, m’a fait ressentir l’infini, le rêve, le songe (Cécile)

➢ Moi j’ai préféré écouter la musique….à l’inverse de la chorégraphie elle était si joyeuse ! (Lucie)

➢ La musique était choisie dans le répertoire baroque Lully, Vivaldi, Charpentier, Purcell. (Alexandre)

➢ J’ai préféré le passage qui imitait les claquettes pieds nus. (Antoinette)

➢ Ca ressemble davantage à un enchainement de poses qu’à une danse. (Clément)


Contact | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Henri Matisse (académie de Versailles)